08- "VAINCRE!" le livre. (album photos).

Publié le par El Direkktor

L’accessoire le plus important du film est aussi l’un des acteur majeur: le livre.
C’est également ce livre qui donne le titre du film: « VAINCRE! », qui est également le titre de ce livre. Le titre en entier est: « VAINCRE sa solitude dans la foi et trouver sa compagne. » Un ouvrage écrit par un certain Clovis Makiewsky, scientifique et théologien de renom, apparemment.
Seb trouve le tract et le bon de commande pour ce livre dans l’un des bouquins porno que lui donne le second gardien de nuit avant de partir définitivement du poste et sortir du film.

Seb, commande ce livre par désespoir, par manque de solutions viables à sa solitude. Également par ce qu’il est bon marché.

L’idée de ce livre m’est venue en repensant à ces bons de commandes que l’on trouvait dans les années 70 et 80 dans les programmes télé et catalogues de vente par correspondance comme « la blanche porte »,  « le vert baudet » ou « la maison de Valérie ». Les publicités étaient toujours en noir et blanc, les photos remplacées par d’improbables illustrations, les textes vendeurs à outrances, le plus souvent adressés aux plus naïfs. Ces pubs, bon de commande compris ne dépassait jamais 5 cm sur 5 sur la totalité d’une page, quelque soit le format.
Les articles vendus: le pistolet d’alarme à cartouches de gaz pour éloigner les agresseurs, réplique colt 45 automatique, les pendentif porte-bonheur qui attirent le grand amour et l’argent facile, le « Bullworker » qui vous fait des muscles d’acier en moins de quinze jours, le film plastique à adhésion électro-statique qui, collé à l’écran de la télévision noir et blanc donnait une image en couleur, etc. J’en passe, et des bien bonnes!

Dans le scénario, le livre est écrit par un théologien et toute la doctrine repose sur la foi du détenteur de l’ouvrage. Foi en la présence divine, foi en son acte, c’est à dire croire un minimum en là pratique et la marche à suivre décrite dans l’ouvrage.
Hors, le gardien de nuit n’est pas croyant, ne l’à jamais été et ne le sera jamais. Les « après tout, qu’est-ce que je risque? »  qui reviennent souvent dans la voix off sont là pour faire comprendre que Seb ne suit la marche que par désespoir, parce ça ne lui coûte rien et qu’il dispose durant ses nuit de tout le temps nécessaire.
Par ailleurs, il se forge une sorte de croyance à lui basée sur son expérience de la vie en remplacement des doctrines officielles prônées dans le bouquin.
Il tente le coup et point final. « Ne serait-ce que pour les dix sacs craqués! » Comme il le rappelle dans la voix off.

Le bouquin lui impose la construction d’un « modem », d’une antenne destinée à recevoir le flux divin. Un schéma primaire à construire avec des matériaux de base que tout un chacun peux se procurer dans un commerce de proximité. C’est généralement le piège de ce genre d’ouvrage: l’accessibilité totale, la facilité tentante, comme les bombes artisanales.

Seb construit alors ce « modem », se trouve une sorte de foi maison et à partir de là, n’importe quel événement de la réalité peux être interprété comme un signe.

Je voulais des illustrations et schéma de montage de ce « modem » comme des gravures médiévales un peu naïves, clinquantes comme des litrons de piquette qu’on choisira pour leur belle étiquette parcheminée et trompeuse.
Dans l’album photo, on verra tout de suite le côté artisanal des illustrations que j’ai torché assez vite, sans prendre la peine de tracer les lignes droites à la règle, sans chercher à coller les dessins ailleurs que sur une page de texte qui dépasse encore du cadre.
C’est beaucoup moins visible sur les rushs ou les dessins n’apparaissent que quelques secondes, d’assez loin, et en mouvement entre les mains de Seb. Les photos, évidemment font d’autant plus ressortir le côté accessoire de la chose.  



Publié dans vaincre.lefilm

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

El Ultimo Bastardo 08/08/2005 11:25

ben oui alllooorrrsss !!!
Hasta la revolucion !!

Ramon 05/08/2005 22:25

Encore PUTAIN !!! ENCORE !!

merde, c'est con pour philippe Nahon, l'épisode des flics me rappelle des souvenirs sensationnels de france..... entchoulés de condés.........

j'ai hate de voir le montage si un jour tu arrive a le finaliser, viens a montréal avec les bandes dv on va se le faire a la maison merde alors !!!